Allocution du Président de l’ASGA à l’ouverture du Séminaire

  • Mesdames, Messieurs,

Permettez-moi d’abord d’adresser mes vifs remerciements à Messieurs le Wali de la Wilaya d’El Bayadh, et au Directeur du centre universitaire Nour elBachir ainsi qu’à toutes les autorités locales, pour leur accueil chaleureux.

Permettez-moi également, d’exprimer ma gratitude envers les opérateurs économiques nationaux du secteur de l’Industrie et des Mines pour leurs contributions financières conséquentes. Ils sont nos partenaires dans notre démarche de rapprocher la recherche scientifique de l’industrie minière et de l’aménagement du territoire dans le cadre du développement durable.

Je tiens également à souhaiter très cordialement la bienvenue, en Algérie, à nos hôtes de Tunisie, du Maroc et de France.
Je vous souhaite la bienvenue et vous remercie d’honorer de votre présence ce premier événement scientifique sur les « Géo-sites ».

  • Mesdames,Messieurs,

Le Service Géologique de l’Algérie, de par ses missions qui lui sont consacrées par loi, est fédérateur des sciences de la terre et se trouve en amont de toutes les activités de recherches dans les sciences de la terre, de ressources naturelles, de mise en valeur du territoire, …
L’Algérie est connue pour ses richesses et la diversité de ses paysages. Ceux-ci sont le résultat d’une longue histoire géologique, de la succession de différents processus magmatiques, sédimentaires, tectoniques et climatiques qui ont contribué, chacun à sa manière, ou par leur interaction à façonner des sites géologiques et géomorphologiques extrêmement diversifiés.
L’Algérie est riche aussi, par son histoire humaine qui remonte à des millénaires, l’Homme ayant laissé ses traces sur le continent Africain, le bassin méditerranéen et au-delà de son aire géographique vers l’est et vers l’ouest, des vestiges en attestent.

De nombreux géo-sites ont été identifiés et étudiés par des scientifiques, mais restent encore ignorés du grand public, tandis que beaucoup d’autres restent mal connus. Ils doivent faire l’objet d’inventaires, d’études géo-scientifiques pour qu’ils soient valorisés et protégés.

Parmi les géo-sites remarquables, on peut citer :

  1. La Muraille de Chine dans la région de Béni Abbès (Sud-ouest algérien) ;
  2. La Grotte merveilleuse de Jijel (Nord-Est algérien) ;
  3. Les empreintes de pas de dinosaures à El Bayadh (Atlas saharien) ;
  4. Les crânes de Stégocéphales à In Aménas (sud-est algérien) ;
  5. Les foggaras (sud algérien) ;

Le massif de Djebel Knif de Khenchela (Atlas Saharien Oriental).

                                  

  • Mesdames,Messieurs,

Le service géologique de l’Algérie est l’organe de l’état chargé de l’acquisition, du traitement et de la diffusion officielle de l’information géologique…
Ce premier séminaire sur les sites géologiques remarquables, fait partie d’une série d’évènements géo-scientifiques de haut niveau que nous organisons avec nos partenaires, Comité de Stratigraphie de l’Algérie, Universités, opérateurs économiques du secteur…sur des thématiques variées des Sciences de la Terre.

Afin d’inscrire dans la durée cette rencontre, et garantir un acquis pour le développement durable, je souhaiterai que l’on puisse formaliser à terme un programme d’objectifs communs avec des actions concrètes.

En ce sens, permettez-moi, de vous citer quelques actions mises en œuvre et à mener ensemble, qui seraient d’un apport considérable pour le développement des sciences de la terre dans notre pays :

  1. Conventions de collaboration : j’estime qu’il est primordial de réunir les synergies, afin de développer la recherche dans un cadre pluridisciplinaire,
  2. Réalisation d’ouvrages sur la géologie et le patrimoine géologique de l’Algérie : un ouvrage sur les géo-sites est en préparation et il  serait le premier d’une série sur la géologie de l’Algérie.Cette série d’ouvrages intitulée « Géologie de l’Algérie », aura le mérite de réunir les synergies et leur exploitation au profit du développement des Sciences de la Terre en Algérie, particulièrement en matière de vulgarisation de la richesse géologique de notre pays ;
  3. La formation qui constitue une action continue et la plus ardue. Une action plus que nécessaire pour rapprocher la recherche scientifique et l’entreprise.

Des conventions d’encadrement ont été engagées avec des chercheurs d’université.

  1. Publication : on se doit d’être à l’écoute des nouvelles données et des travaux de nos imminents chercheurs pour créer cette osmose entre la recherche scientifique et le secteur économique.

Dans cette perspective, toutes les thèses et travaux scientifiques seront mis en ligne sur le site web de l’ASGA à travers le portail de la Banque Nationale des Données Géologiques.

  • Mesdames, Messieurs,

Le Service géologique de l’Algérie a toujours joué son rôle de service public par excellence en mettant l’information disponible à disposition du demandeur, qu’il soit un organisme, chercheurs, étudiants…Cependant cette information est parfois incomplète ou non renouvelée.

Il nous faut donc fournir encore beaucoup d’efforts pour tisser une collaboration efficace avec tous nos partenaires, l’université, les opérateurs économiques spécialisés, basée sur la confiance et l’échange pour réunir les synergies et avancer ensemble.

Je vous remercie pour votre attention.

Remerciements

L’Agence du Service Géologique de l’Algérie (ASGA) a le plaisir d’adresser ses vifs remerciements aux autorités locales de la Wilaya d’El Bayadh, au centre universitaire Nour El Bachir, à tous les participants pour leurs précieuses contributions au succès du premier séminaire national sur les « Géosites de l’Algérie » qui a eu lieu à El Bayadh du 23 au 26 octobre 2018 et aux opérateurs économiques (SOMIPHOS, SNTA, MANAL, ENG, SOMIFER, ENOF, ANAM) pour leurs contributions financières conséquentes. Qu’ils trouvent ici toute notre gratitude. Convaincu, que le succès considérable de ce séminaire, permettra à tous, de prendre conscience de la valeur ajoutée de notre patrimoine, particulièrement géologique, dans le développement durable de l’Algérie.

Bilan